Un exemplaire rare de Super Mario Bros. se vend 2 millions de dollars, le prix le plus élevé jamais payé pour un jeu vidéo

"Super (Crédit image : Nintendo)

Une copie rare et scellée de Super Mario Bros. sur NES s’est vendue pour 2 millions de dollars, battant ainsi le record du jeu vidéo le plus cher jamais vendu.

Le précédent détenteur du record était une copie de Super Mario 64, qui s’est vendu pour 1,56 million de dollars le mois dernier. Et avant cela, la plus grande vente de jeux vidéo était une copie originale de The Legend of Zelda, qui était cotée 110 000 $ et finalement vendue près de huit fois plus à 870 000 $.

Le New York Times rapporte que cette dernière vente record de jeux vidéo a été réalisée via le site d’objets de collection Rally, qui avait initialement acheté la cartouche pour 140 000 $. Rally permet aux investisseurs d’acheter des actions d’articles à vendre dans l’espoir d’encaisser de gros achats, et les ventes doivent être approuvées par la majorité de ces investisseurs.

Une offre antérieure de 300 000 $ a été rejetée par les investisseurs, ce qui était évidemment une sage décision rétrospectivement. Le jeu de 2 millions de dollars a été acheté par un acheteur anonyme qui « fait de gros paris dans l’espace du jeu vidéo ». Le Times a interviewé Ed Converse, un investisseur de 32 ans, qui a investi 100 $ dans le jeu l’année dernière et aurait tiré 950 $ de la vente.

Alors, pourquoi acheter un jeu vidéo pour deux millions ? Au-delà du fait que la copie est scellée en usine et fait partie d’une série limitée, la réponse évidente est que l’acheteur la considère comme un investissement qui pourrait être rentable par la suite dans une vente encore plus importante. « À mon avis, il n’a pas atteint les masses », a prédit Converse. « Vous commencerez à voir beaucoup plus de gens prêter attention et faire des recherches. »

Trouvez quelque chose de nouveau à jouer avec notre liste soigneusement organisée des meilleurs jeux Switch.

Lire la suite  Thunderful Games organisera une vitrine animée par Mark Hamill